“Un. Deux. Trois. Quatre. Cinq. Six. Sept. Huit. Neuf...”
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ayane Mizuno [ • ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayane Mizuno
.:: Survivante Nishanienne ¶
avatar

Nombre de messages : 9
Où te caches-tu? : Dans un hôpital...
Que fais-tu? : Je parle à une gamine..
Que dis-tu? : La vérité d'un homme, c'est d'abord ce qu'il cache
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Ayane Mizuno [ • ]   Lun 10 Sep - 19:51

Vivre est une maladie, dont le sommeil nous soulage toutes les seize heures; c'est un palliatif: la mort est le remède.


Il fait noir. Qui a donc éteint la lumière ? Personne. C’est qu’il y en a pas. Pourquoi faire compliquer alors qu’il y a plus simple ? Oui il fait nuit, oui la maison est immergée dans l’obscurité presque complète.. Pourtant c’est pas parce que les résidents dorment profondément ou auraient oublié de payer la facture d’électricité.. non c’est beaucoup plus simple que ça. Ils ont la capacité de voir dans la nuit. En effet, ce sont des êtres nocturnes.
Si vos yeux se sont déjà habitués à l’obscurité, vous pourrez distinguer quelques formes. Celle d’une jeune fille par exemple. Accroupie sur ses genoux sur un coussin brodé de soie, la jeune fille fait face à une petite table basse, où se trouve un cadre photo. Impossible de voir ce qu’elle représente, vu qu’il fait si noir. Si vous regardez de plus proche, vous verrez qu’il y a quelque chose d’anormale chez la silhouette de la jeune fille, mais vous n’arrivez pas à voir ce que c’est. Lorsqu’elle allume un briquet et que la flamme illumine son visage, vous reculez d’un pas, surpris. Elle a deux oreilles ! Normal ? Peut-être, si vous trouvez des oreilles de chat normales, oui. Une queue se dandine derrière la jeune fille, et si vous lui passez la main sur la peau, un sentiment étrange de fourrure vous viendra à l’esprit. Les yeux de la jeune fille brillent dans le noir, une femme chat. Sinon, rien ne vous choque, hormis peut-être la pâleur alarmante de son visage, quoique vous me diriez que c’est normal si on ne sort que la nuit. Ses cheveux mi-longs sont en bataille, une grosse mèche brune lui tombe devant les yeux, ce qui n’a pas l’air de la déranger. Ses traits du visage sont fins, elle a un petit nez qui bouge souvent, comme si elle pouvait sentir quelque chose qui nous aurait échappé. Deux grands yeux gris-bleuté, où on peut s’y perdre facilement. Son regard par contre est à éviter. Il vous horripile, ce regard qui vous fixe, comme un prédateur sa proie. Une tenue décontractée, un pull trop grand, une petite jupette, des bas assortis, tout de plus normal.

La jeune fille aux allures félines allume un bâton d’encens et le pose devant le cadre joliment décoré, d’ornements dorés qui vous rappellent du feuillage et des fleurs. Vous pouvez voir enfin qui se trouve sur la photo. Une autre jeune fille aux allures félines, à vrai dire on dirait une duplication de la première. Seul une chose est différente. Leur expression. Sur la photo la jeune fille est souriante, quand on la regarde elle nous donne envie de sourire avec elle, l’on ne peut pas éviter sa joie de vivre. Alors que l’autre a l’air triste, démotivée, quelque chose semble l’agacer profondément.

L’encens a déjà propagé son odeur dans toute la chambre, le cadre est entouré d’une fumée épaisse. Vous regardez la chambre. Elle est spacieuse, un lit se trouve près de la fenêtre.. non deux lits s’y trouvent. L’un est défait, le coussin est par terre, la couette en désordre, alors que l’autre est bien fait, presque stérile, comme si personne n’avait dormis dedans pendant longtemps. Quelque chose vous étonne alors que votre regard sonde la chambre, tout est en double, le bureau, la chaise, l’armoire..

La jeune fille n’a pas bronchée depuis au moins 5 minutes, muette, n’ayant pas une seule fois cillé des yeux, à croire que la photo allait s’évaporer avec la fumée si elle ne la regardait pas pendant une seconde. D’un geste vif, elle arrache le cadre de son emplacement, l’encens tombe à terre, rien à foutre. Son expression a changé, sa respiration s’est accélérée. Tantôt elle avait l’air triste, presque ennuyée.. maintenant son regard était meurtrier, son visage n’était plus aussi joli que tout à l’heure, il faisait peur. D’un geste agile la jeune fille se relève. Ses mains sont crispées sur le cadre. Elle crie. Un cri aiguë à vous glacer le sang, et le cadre ? Par terre, le cadre est brisé. Mais comme si ça n’avait pas suffit, la jeune fille marche dessus, écrase le verre qui recouvrait la photo tout en s’en plantant dans le pied. Ce qu’elle pensait en ce moment ?


« Ayane ? Ca va ? »

Une voix masculine provient de la chambre voisine, des pas précipités se font entendre dans le couloir et la porte s’ouvre à grande volée. Un homme de la quarantaine venait de faire apparition. Il était grand et ressemblait fortement à la jeune fille qui avait le pied sanglant. Voyant cela, le père prit une mine fâchée et dit d’un ton autoritaire.

« Mizuno Ayane ! Jeune fille, qu’est ce que tu fabriques ? »

Le visage de la fille était sans expression. D’une voix monotone elle répondit poliment à son père.

« J’ai fait tomber sans faire exprès le cadre de Suzu.. et j’ai marcher sur un bout de verre en voulant le ramasser. »

Ayane venait de mentir.. mais elle savait très bien mentir, elle mentait souvent d’ailleurs. Mais elle ne voulait pas que quelqu’un sache comment elle se sentait vis-à-vis de la mort de sa jumelle. Elle voulait que personne ne sache que c’était elle qui aurait mourir ce jour et pas Suzu, et comme elle la haïssait pour l’avoir quittée. L’enfant modèle était en réalité une rebelle cachée.. elle fumait en cachette, fréquentait les garçons et séchait les cours. Mais c’était juste parce qu’elle était mécomprise. Sache souffrir. Mais ne dis rien qui puisse troubler la souffrance des autres.

Ayane avait une intelligence plus élevée que la moyenne, elle avait sauté deux classes, et avec ses 17 ans elle avait déjà passé deux ans d’université. Sa sœur quant à elle avait toujours été placée dans son ombre, alors que c’était la plus correcte, la plus gentille, la plus… toute manière elle n’est plus. Son père secoua la tête de manière désespérée et soupira.


« Un jour avant ton départ et tu te blesses ? C’est malin.. fais moi voir. »

La jeune fille se laissa faire, elle n’avait pas mal au pied, pas autant que de devoir vivre cette vie qu’elle détestait tant. Une vie qui n’était pas la sienne, une vie qui n’en était pas. Tout à coup une vague de peur s’éleva sur son visage et d’une petite voix fluette presque effacée elle répondit à son père.

« Je.. pourrais tout de même partir ? »

« Bien sûr, ce n’est pas très profond, on va pas décevoir tes professeurs. »

Ouf.. elle s’en aurait voulut. Demain elle pouvait fuir sa vie pour quelques mois. Elle allait en « voyage » c’était pour son université, elle allait rejoindre sa classe dans peu de temps, et à vrai dire elle espérait ne plus jamais revenir.. mourir, rejoindre sa sœur pour lui foutre une tarte. Pourquoi pas, c’était une pensée sympa.
Elle décida de sortir un peu avant d’aller dormir, se fumer une cigarette ou deux, peut-être même autre chose, pour la détendre. Ayane s’était installée dans un petit parc près de chez elle, son père l’ayant explicitement demandé de pas trop s’éloigner de la maison. Toute manière elle s’en moque, du moment ou personne ne la voit.
Assise sur une balançoire, elle avait sorti une cigarette et la dégusta longuement. Elle avait la classe comme ça, une cigarette en main, le pull plus long que sa jupe, un regard dans le vide. Ayane remonta ses longues manches pour regarder ses poignets. Deux grandes cicatrices s’y trouvaient. Après la mort de sa sœur elle avait essayé de se tuer.. la pauvre petite fille avait été traumatisée par l’accident, c’est ce qu’ils disaient tous, ils avaient aucune idée, ils en savaient rien. Quand on sait rien on se tait. La douleur est un siècle et la mort, un moment…
Ayane tira une dernière fois sur sa cigarette avant de l’écraser dans le sable. Elle en avait marre, vivement demain.
Demain arriva lentement. Ayane était déjà assise sur son lit, la valise préparée depuis déjà trois jours, à dire qu’elle n’avait pas dormi. Son père la conduit jusqu’à la station de décollage, d’autres personnes étaient présentes. Mais elle les connaissait pas, donc s’en moquait éperdument. Un bisou, une petite larme et la voilà déjà dans les airs. Libération.

Quelques heures plus tard, comme si ses vœux s’étaient exaucés, des turbulences. On leur tirait dessus, merveilleux les flammes qui s’élevaient autour d’eux. La plupart des gens était paniquée, normal… le cœur d’Ayane faisait des bonds, mais pas de peur, de curiosité. C’est comment de mourir ? Ca fait mal ? Mais elle n’eut aucune réponse à ses questions. Bien que la machine s’écrasa au sol, Ayane fut sauvée, avec onze autres personnes de l’équipage. Youpi..

Voilà quelques jours qu’elle est arrivée sur ses terres étranges. On ne pourrait pas dire qu’elle est heureuse, quoique pas triste non plus, en quelques sortes elle a eu ce qu’elle voulait. Une nouvelle vie.. Où avait-elle atterrit ? Dans une forêt, elle ne se rappelle plus, c'est à dire qu'elle était un peu dans les vapes pour s'en souvenir. Plus tard on lui répéta, La forêt de Palashik. On emporta les étrangers à Eyyckau. Tout ce qu'elle a vu de la cité jusqu'à présent fut l'intérieur de l'hôpital où l’on y soigne encore ses plaies.


--------------------------------


[ ^______^ j'espere que ce que j'ai fait est en règles.. j'ai regardé quelques fiches et j'ai pu voir que les descriptions peuvent être misent directement dans l'histoire.. je me trompe ? Sinon c'est pas grave je rajoute des descriptions. J'éspere aussi n'avoir rien oublié.. je sais que j'ai pas mis où elle habite mais j'avais un petit problème à se sujet. En fait je voulais savoir où c'est ecraser le transport ? Où on été acceuillit les étrangers ? Je change la fin de mon histoire après ^_____^ et bien sur aussi les choses qui ne sont pas satisafaisant..
Au passage, j'adore le contexte du forum et le design est magnifique ^^ c'est ce qui m'a convaincu de m'y inscrire !]


Dernière édition par le Mer 12 Sep - 17:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar Arcane
.:: Administrateur :: Pataugeur en Chef ¶
avatar

Nombre de messages : 97
Où te caches-tu? : À peu près partout... =3
Que fais-tu? : Patauge...
Que dis-tu? : Enchanté! =D
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Lun 10 Sep - 20:31

Bienvenue!

Pour ta fiche, niveau contenu, oui, ça ira, en revanche il y a quelques fautes et quelques maladresses à corriger (comme "mentire", "partire" et autres...).

Le vaisseau s'est écrasé dans la forêt de Palashik et les étrangers ont été amené à Eyyckau où on les a hébergé.

Voilà, j'espère que tu t'amuseras bien ici! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halergai.blogspot.com
Ayane Mizuno
.:: Survivante Nishanienne ¶
avatar

Nombre de messages : 9
Où te caches-tu? : Dans un hôpital...
Que fais-tu? : Je parle à une gamine..
Que dis-tu? : La vérité d'un homme, c'est d'abord ce qu'il cache
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Mar 11 Sep - 11:46

Pardonnez-moi je suis une petite boulette quant on parle de "Fautes".. quelques problèmes de concentration :3

Par contre j'ai rien contre de me faire corriger.. en tout cas je ne m'énerve pas quand on me fait la remarque, gentille petite fille :3 qui fait des fautes ^_________^

J’ai essayer de faire le mieux possible en trouvent quelques fautes d’accords et d’inattentions. Quoique je pense qu’il doit toujours y en avoir .. je suis maudite '____'

Merci pour les infos en passant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar Arcane
.:: Administrateur :: Pataugeur en Chef ¶
avatar

Nombre de messages : 97
Où te caches-tu? : À peu près partout... =3
Que fais-tu? : Patauge...
Que dis-tu? : Enchanté! =D
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Mar 11 Sep - 12:57

Si tu veux, je peux essayer de te montrer le max de fautes que je peux, pour t'aider. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halergai.blogspot.com
Ayane Mizuno
.:: Survivante Nishanienne ¶
avatar

Nombre de messages : 9
Où te caches-tu? : Dans un hôpital...
Que fais-tu? : Je parle à une gamine..
Que dis-tu? : La vérité d'un homme, c'est d'abord ce qu'il cache
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Mar 11 Sep - 16:08

Tu veux réellement ?

Si ça t'amuse :3 .. mais n'ais pas trop d'espoir à ce que je m'améliore, je risque de te décevoir sinon..

et moi je risque d'être déprimée ~____~ ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar Arcane
.:: Administrateur :: Pataugeur en Chef ¶
avatar

Nombre de messages : 97
Où te caches-tu? : À peu près partout... =3
Que fais-tu? : Patauge...
Que dis-tu? : Enchanté! =D
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Mar 11 Sep - 18:10

Bah on sait jamais hein...

Oscar >> Mais si! Il faut y croire, allez courage! Tu peux t'améliorer en orthographe, je crois en toi! è__é

^^'

Allez, c'est parti!

Ayane Mizuno a écrit:
Qui à donc éteint la lumière ?

"Qui a éteint la lumière", c'est l'auxiliaire avoir, donc pas d'accent.

Citation :
ou ce trouve un cadre photo.

"où se trouve un cadre photo", "où", on met un accent quand on désigne un lieu, "se", le pronom réfléchi, devant un verbe, c'est avec un "s".

Citation :
Que lorsqu’elle allume un briquet et que la flamme illumine son visage, vous reculez d’un pas, surpris.

Cette phrase est bizarre... Il serait judicieux d'enlever le premier "que". V.v

Citation :
Elle à deux oreilles !

De nouveau, le verbe avoir, donc "Elle a deux oreilles".

Citation :
si vous trouvez des oreilles de chat normal

Là, on parle des oreilles de chat, elles sont donc "normales".

Citation :
Ses cheveux mis-long

"Ses cheveux mi-longs", parce que... ben pas besoin de "s" à "mi" et comme y a plusieurs cheveux, on met un "s" à "long".

Citation :
elle pouvait sentire

"elle pouvait sentir", tout simplement parce que "sentir" est un verbe du deuxième groupe et qu'il n'y a pas de "e" à la fin.

Citation :
quelque chose qui nous avaient échappé

Ce n'est pas un fait avéré, mais une supposition, donc il faut mettre du subjonctif : "quelque chose qui nous aurait échappé". De plus, "quelque chose" est le sujet du verbe et c'est singulier.

Citation :
Deux grand yeux gris-bleuté

"grands", voui, deux ça fait plusieurs. =3

Citation :
Sont regard

"Son regard", c'est le pronom possessif et non le verbe être, ici.

Citation :
et à éviter

"est à éviter", ici, c'est le verbe être.

Citation :
des bas assortit

Au participe passé d'un verbe du deuxième groupe, on ne met pas de "t", et les "bas" sont au pluriel, donc : "des bas assortis".

Citation :
d’ornement d’orée qui vous rappelle

"d'ornements (dans ce cas, il y en a plusieurs) dorés (je suppose que tu voulais parler de la couleur or et nom de de l'orée de la forêt, encore que... V.v') qui vous rappellent (puisqu'il y a à présent plusieurs ornements...)".

Citation :
on ne peut pas évité sa joie de vivre

"on ne peut pas éviter sa joie de vivre", le verbe doit être mis à l'infinitif, ici. (Pour savoir ça, il y a le truc du verbe du troisième groupe, comme mordre : on dit "on ne peut pas mordre " et non "on ne peut pas mordu".)

Citation :
l’autre à l’air triste

Verbe avoir : "l'autre a l'air triste".

Citation :
quelque chose semble l’agacée

là encore, c'est l'infinitif : "quelque chose semble l'agacer".

Citation :
L’encens à déjà propagé

Verbe avoir : "L'encens a déjà propagé".

Citation :
deux lit

Si si, là aussi y en a plusieurs : "deux lits"

Citation :
n’ayant pas une seule fois sillée

"cillé" parce que ce verbe vient du mot "cil" et parce qu'on n'accorde pas le participe passé au sujet quand on utilise l'auxiliaire avoir.

Citation :
Son expression à changée

Verbe avoir et participe passé qui ne s'accorde pas avec le sujet avec l'auxiliaire avoir : "son expression a changé".

Citation :
sa respiration c’est accélérée

Pronom réfléchi, donc "s'est".

Citation :
son visage n’était plus aussi jolie

Le "visage", c'est masculin, donc : "joli".

Citation :
la jeune fille ce relève

Pronom réfléchi : "la jeune fille se relève".

Citation :
Ses mains sont crisper

Là, c'est le participe passé : "sont crispées".

Citation :
en se moment

Cette fois-ci, c'est un pronom démonstratif, donc on met "c", pas "s" : "en ce moment".

Citation :
tu fabrique

Deuxième personne du singulier, on met un "s" à la fin du verbe : "tu fabriques".

Citation :
pour l’avoir quitter

Là c'est le participe passé et on l'accorde au "l' " : "pour l'avoir quittée".

Citation :
elle avait sauter deux classes

Participe passé : "elle avait sauté deux classes".

Citation :
elle avait déjà engendré deux ans d’université

Normalement, on engendre un enfant, mais sûrement pas deux années d'université. V.v'

Citation :
de manière désespéré

C'est la "manière" qui est "désespérée".

Citation :
tu te blesse ? C’est malin.. fait moi voir.

Deuxième personne du singulier : "Tu te blesses? C'est malin... Fais moi voir.".

Citation :
c’était une pensée sympas.

"sympa", c'est le "diminutif" de sympathique, donc pas de "s".

Citation :
Elle décida de sortire

Pas de "e" à la fin de "sortir".

Citation :
ce fumer une cigarette ou deux

Pronom réfléchi : "se".

Citation :
Ayane c’était installée

Pronom réfléchi : "s".

Citation :
personne ne la voix.

"Personne ne la voit", il s'agit du verbe voir, pas de la voix.

Citation :
elle avait sortit

Participe passé : "sorti".

Citation :
ses longue manches

Deux manches : "ses longues manches".

Citation :
Deux longue cicatrices

Deux cicatrices : "longues".

Citation :
elle avait essayer

Participe passé : "essayé".

Citation :
elle n’avait pas dormit

Participe passé : 'dormi".

Citation :
D’autres personnes étaient présent.

"Personnes", c'est fémini pluriel, donc : "présentes".

Citation :
les aires.

Ce n'est pas une aire d'autoroute, mais l'air, donc : "Les airs".

Citation :
ses vœux c’étaient exaucés

Pronom réfléchi : "s".

Citation :
les flammes qui s’élevait

Plusieurs flammes donc : "s'élevaient".

Citation :
La plupart des gens étaient paniqués, normale

"La plupart des gens était paniquée, normal..." C'est "la plupart" le sujet et pas "des gens" et l'adjectif "normal", seul, ne prend pas de "e".

Citation :
elle n’eut aucune réponses

S'il n'y a aucune réponse, il n'y en a pas une et encore moins plusieurs...

Citation :
elle à eut

Verbe avoir et le participe passé ne prend pas de "t" : "Elle a eu".

Citation :
Où avait-elle atterrit ?

Le participe passé ne prend pas de "t", là non plus, "atterri".

Citation :
La forêt du Palashik [...] à Eyykau.

T-T La forêt de Palashik et Eyyckau.

Citation :
la citée

Il n'y a pas de "e" à la fin de "cité"...

...
Voilà. En conclusion : c'est la dernière fois que je fais ça. x_x
utilise word, la prochaine fois. V_v'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halergai.blogspot.com
Harold Stern

avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Mar 11 Sep - 20:56

Met avis que c'est un peu indigeste comme correction, tout ça d'un seul coup. Mais c'est une bonne idée, tu travailles bien Oscarounet! Faudra continuer, mais, une faute après l'autre...


Bon d'accord, je me tais et je fais ma fiche... silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar Arcane
.:: Administrateur :: Pataugeur en Chef ¶
avatar

Nombre de messages : 97
Où te caches-tu? : À peu près partout... =3
Que fais-tu? : Patauge...
Que dis-tu? : Enchanté! =D
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Mar 11 Sep - 21:45

Oui, bah évidemment que c'est indigeste à lire, c'est indigeste à faire. -.-

Edit : Et puis j'vais quand même valider la fiche, histoire de...
J'espère quand même (dans ma grande naïveté) que mon petit cours d'orthographe n'aura pas tout à fait servi à rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halergai.blogspot.com
Capitaine Carthage
.:: Commandeur de Gahéa ¶
avatar

Nombre de messages : 15
Que dis-tu? : ENGAGEZ-VOUS!
Date d'inscription : 30/08/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Mer 12 Sep - 4:55

Je sais pas si c'est parce que je suis dans un état second mais j'ai trouvé ta présentation vraiment belle et poétique! Bienvenue!

_________________
"Je suis un homme de cro-magnon
Je suis un singe ou un poisson
A la guerre, en toute saison
Je tourne en rond, je tourne en rond..."


#990033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayane Mizuno
.:: Survivante Nishanienne ¶
avatar

Nombre de messages : 9
Où te caches-tu? : Dans un hôpital...
Que fais-tu? : Je parle à une gamine..
Que dis-tu? : La vérité d'un homme, c'est d'abord ce qu'il cache
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Mer 12 Sep - 17:29

Moi: *tombe dans les pommes*

L'infirmière: "Docteur!"

Le Docteur: "Oui, je ne laisse mourir personne ainsi è____é"

*lui fout une bonne paires de claques*

L'infirmière : "Elle se réveille !"

Moi : "Niah ?" *se frotte les joues T___T*

.......... Mama ! Je t'admire Oscar, désoulé pour les fautes. J'y crois, j'y crois ;______; même si je suis certaine d'en avoir fait encore 36 :3

Merci pour la validation ;____; *contente*

Merci pour le compliment Capitaine Carthage :3 même si c'est l'état second qui parle ^__^.

Je vais corriger les fautes ...

P.S. : J'utilise Word ;_____; c'est qu'il ne corrige pas tout.

Conclusion : Je suis nuleuuuh -___-, des fautes stupides... mais pour ma défense, quoique minime, je voulais rajouter que le Français n'est pas ma langue maternelle :3 si jamais tu désespère trop Oscar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norah Crapaudine
.:: Administratrice :: Pataugeuse junior en Chef d'Eyyckau ¶
avatar

Nombre de messages : 40
Où te caches-tu? : A Eyyckau, pourquoiiiii ?
Que fais-tu? : J'y patauge comme un grand Pataugeur, d'abord !
Que dis-tu? : C'est vraiiiiiiiii ?!
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Jeu 13 Sep - 2:37

Ne t'inquiète surtout pas ! Tant que tu fais des efforts pour corriger, je pense qu'on voudra bien de toi... Si c'est pas le cas, crois moi, on partira ensemble, main dans la main, nulle en orthographe solidaire !

Sauf que moi, le français, c'est ma langue maternelle.

...

Tu vois ! Il existe encore pire que toi ! =D

Sinon, bienvenue ici -^^-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayane Mizuno
.:: Survivante Nishanienne ¶
avatar

Nombre de messages : 9
Où te caches-tu? : Dans un hôpital...
Que fais-tu? : Je parle à une gamine..
Que dis-tu? : La vérité d'un homme, c'est d'abord ce qu'il cache
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Jeu 13 Sep - 14:15

merci Norah ;_____; je suis émue.. pour la peine je vais t'embêter à l'hôpital :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Pellinore
.:: Pataugeur de la Forêt de Palashik ¶
avatar

Nombre de messages : 58
Où te caches-tu? : Dans le Bunker de la forêt de Palashik.
Que fais-tu? : Je patauge.
Que dis-tu? : L'esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l'amitié le console.
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Mar 18 Sep - 22:17

Wow, si le français n'est pas ta langue maternelle, tu as quand même du mérite !

Euh, oui, Oscar, ne pleure pas, toi aussi tu as du mérite d'avoir effectué cette loooooooooooongue correction...

Ayane, par curiosité, quelle est ta langue maternelle ?

A part ça, bienvenue !

_________________

#bc2b1a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zann.sup.fr
Ayane Mizuno
.:: Survivante Nishanienne ¶
avatar

Nombre de messages : 9
Où te caches-tu? : Dans un hôpital...
Que fais-tu? : Je parle à une gamine..
Que dis-tu? : La vérité d'un homme, c'est d'abord ce qu'il cache
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Jeu 20 Sep - 16:36

Ick bin eine berlinerin !
Je suis n'allemande :3

C'est dur de trouver des forums RP allemand >.< .. c'est pour cela que je me suis mise au francais ^o^.. non en fait j'ai fait une école franco-allemande c'est pour cela que je parle bien le francais :3..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristan Pellinore
.:: Pataugeur de la Forêt de Palashik ¶
avatar

Nombre de messages : 58
Où te caches-tu? : Dans le Bunker de la forêt de Palashik.
Que fais-tu? : Je patauge.
Que dis-tu? : L'esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l'amitié le console.
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Jeu 20 Sep - 16:44

Ah, je comprends mieux ^^ On va bien s'entendre, ça fait des années que je milite pour faire comprendre à ces crétins de français que l'allemand c'est une chouette langue, et que tous les allemands n'ont pas une petite moustache noire au dessus de la lèvre supérieure...

_________________

#bc2b1a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zann.sup.fr
Oscar Arcane
.:: Administrateur :: Pataugeur en Chef ¶
avatar

Nombre de messages : 97
Où te caches-tu? : À peu près partout... =3
Que fais-tu? : Patauge...
Que dis-tu? : Enchanté! =D
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Jeu 20 Sep - 20:29

Bah, y en a pas mal qui le savent déjà... Le tout, c'est d'avoir un chouette prof qui vous donne envie d'apprendre... Mais c'est comme pour tout. Et puis c'est la réputation de difficulté de la langue qui fait reculer (pourtant, à côté du français...). C'est sûr, à côté de l'anglais... (encore que... ça dépend toujours des profs...)

En revanche, je n'arrive pas à comprendre l'obstination des gens à vouloir prendre espagnol en deuxième langue... De ce que j'en ai entendu, c'est pas si facile que ça et c'est pas forcément le plus utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halergai.blogspot.com
Tristan Pellinore
.:: Pataugeur de la Forêt de Palashik ¶
avatar

Nombre de messages : 58
Où te caches-tu? : Dans le Bunker de la forêt de Palashik.
Que fais-tu? : Je patauge.
Que dis-tu? : L'esprit oublie toutes les souffrances quand le chagrin a des compagnons et que l'amitié le console.
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Jeu 20 Sep - 20:48

Parfaitement d'accord avec toi pour l'espagnol !

En revanche, il y a beaucoup plus de gens imperméable à l'allemand que tu ne sembles le penser... Dans le meilleur des cas, ils s'y désintéressent, arguments : c'est une langue dure, c'est compliqué à apprendre... Et quand tu insistes, une personne sur deux te réponds "non mais attends, quand tu entends de l'allemand, t'as l'impression d'être agressé !" et quand toi tu réponds "t'as déjà entendu de l'allemand, à part les discours d'Hitler qu'on nous montre en cours d'histoire ?" et là, généralement, un grand silence gêné...

_________________

#bc2b1a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zann.sup.fr
Oscar Arcane
.:: Administrateur :: Pataugeur en Chef ¶
avatar

Nombre de messages : 97
Où te caches-tu? : À peu près partout... =3
Que fais-tu? : Patauge...
Que dis-tu? : Enchanté! =D
Date d'inscription : 02/07/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Jeu 20 Sep - 21:51

Ah? C'est peut-être aussi parce que la plupart de mes fréquentations (euh... toutes, en fait. O.o) ont fait de l'allemand...
Mais à mon avis, plus que les préjugés sur l'intonation de la langue, c'est plus la difficulté qui fait reculer...
C'est vrai qu'il y en a qui pense que l'allemand est une langue aggressive. Mais personnellement, je n'ai connu quasiment personne qui pensait ça. (D'autre part, moi, je n'ai du voir ou entendre qu'une ou deux fois un discours d'hitler, et je suppose que je ne suis pas la seule...)
Sinon, je pense aussi que c'est parce qu'on ne fait pas beaucoup de pub pour l'allemand. Moi, si j'ai fais de l'allemand, c'est parce que j'en avais fait à l'école primaire.

[Fu fu fu! Mais on dérive là!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halergai.blogspot.com
Ruthanie
.:: Capitaine des Étripe-Potes ¶
avatar

Nombre de messages : 27
Où te caches-tu? : Dans un bunker aux toits roses avec un champ de citrouilles devant.
Que fais-tu? : Je menace un vieux pervers avec mon plumeau
Que dis-tu? : KIAAAAAAAAAAAAAA !
Date d'inscription : 28/08/2007

MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   Jeu 20 Sep - 22:13

Ayant expérimenté l'allemand et l'espagnol, j'affirme que pour nous gentils petits francophones l'espagnol est plus facile ^_^ mais à moins d'aller à Madrid pour faire du tourisme ou acheter du tabac *sifflote* les espagnols parlent quasiment tous français... alors l'espagnol n'est pas très utile.

L'allemand en revanche... moi j'aime bien cette langue. Je suis nulle *trime pour avoir 12 de moyenne T-T* mais j'aime bien (faut dire que ma prof est géniale... enfin c'est pas le sujet).

Nous afons les moyens dé fous faire parler !

Hors sujet, oui, je sais.

Sinon, wilkommen Ayane^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ad-mortem.darkbb.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ayane Mizuno [ • ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ayane Mizuno [ • ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveaux fers MIZUNO
» J'ai acheté des Mizuno ! C'est une bonne marque non?
» bois mizuno jpx
» vente privée MIZUNO
» video sympa au drive Luke Donald pour Mizuno

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:: Le chat et la souris ¶ :: ++ Qui est le loup? ++ :: La distribution des rôles. :: Registre des étrangers-
Sauter vers: